Marianne Maric, photographe et fille de l’Est à la Filature

Après Stephen Gill, la Filature consacre une exposition à Marianne Maric, photographe qui a fait ses classes dans les instituts d’art de la région mais qui s’est imposée loin de l’Alsace, à Paris ou à Berlin.

« Du porno chic ? on lui a déjà posé la question, et la réponse est non. Il y a du jeu et de l’érotisme dans l’imagerie de Maric, c’est sa manière à elle de garder la laideur et la guerre à distance. Parce que tout n’est pas beau dans les banlieues du Haut Rhin et qu’il y a des trous noirs dans l’histoire d’une fille d’émigré serbe. »

 

Lire le texte intégral sur Mowwgli.com